lundi 13 avril 2009

Une armée pour l'Art de la Guerre - les Mongols Ilkhanides

Voici une armée en 100 points pour la règle l'Art de la Guerre, d'Hervé Caille (déjà auteur de Blitzkrieg, qui semble être une référence auprès de nombreux joueurs français de Deuxième guerre mondiale).
Les trois plaquettes au premier plan représentent les généraux.
Toutes les figurines sont des Alain Touller.

Il s'agit d'une armée de Mongols Ilkhanides (1251-1355), (liste 255).

Un étendard (fictif) sur une plaque de Général
(peinture maison, comme d'habitude) .

Le commandement de l'armée est composé
de 2 Généraux brillants et 1 Général compétent.


Ci-dessus, 4 unités de cavalerie lourde Elite rangées en bataille derrière
4 unités de cavalerie moyenne, arc, Elite.


6 unités de cavalerie moyenne, équipées d'arcs.

Et 6 unités d'archers tirailleurs, probablement des mercenaires d'Asie Centrale.




Houlagou Khan est le fondateur de la dynastie ilkhanide. En 1251, ce jeune homme, petit-fils de Gengis Khan et frère de l'actuel Grand khan, est nommé à la tête des possessions nouvellement conquises en Asie centrale (Irak, Khorasan, etc).

Au cours de ses conquêtes, il détruit les Ismaéliens (la secte des Assassins d'Alamut) en 1257, prend Bagdad l'année suivante (assassinat du dernier calife abbasside et massacre de la population, sauf les chrétiens), fait campagne en Cilicie et en Syrie où il soumet de nombreuses villes.
Bientôt, il doit quitter le Proche-Orient pour s'engager dans la guerre à la succession du Grand khan (il soutient alors Kubilaï).


Les Mamelouks d'Egypte comprennent qu'ils ont échappé de peu au sort que les Mongols ont fait subir à tous les princes arabes et turcs trouvés sur leur passage. Ils prennent les devants et battent la petite armée qu'Houlagou a laissé en Syrie à Aïn Djalout. C'est le premier coup d'arrêt important que les Mongols connaissent depuis le début de leurs grandes guerres de conquête.
Houlagou sera forcé d'abandonner ses vues sur le Proche-Orient car il doit faire face à une coalition des forces égyptiennes et de la Horde d'Or (Kiptchaks), autre ennemi de poids dans le Caucase. Plusieurs batailles les opposeront encore en Anatolie et en Syrie.
cavalier mongol sur son gros cheval

A la fin du siècle, une guerre civile affaiblit le pouvoir central. L'ordre est rétabli, mais les Mongols s'intègrent de plus en plus aux populations soumises et perdent de leur ardeur guerrière. Les désordres internes reviennent bientôt à la faveur du règne d'un souverain enfant, et l'empire se disloque. Le dernier ilkhanide, Abou Saïd, meurt en 1334. plusieurs dynasties princières se forment et s'affrontent. Les Jalayirides sont les principaux, autour de Bagdad.

samedi 11 avril 2009

Des éléphants pour les Timourides...








Voici une paire de mastodontes Touller
pour permettre à l'armée des Ilkhanides de se transformer
en armée timouride (liste #258)

Camp égyptien Baueda


Voici un camp égyptien 15mm Baueda. Celui-ci est plutôt en piteux état, disons pas très bien entretenu...


jeudi 2 avril 2009

Premiers essais en 28mm

un sharpshooter de l'Union

un Principe de chez Renegade
( les connaisseurs apprécieront la superbe mise au point sur la touffe d'herbe)


Et un cavalier andalou de chez Artizan Design

et je ne sais pas pourquoi les images les plus intéressantes ne veulent pas grossir quand on clique dessus...

Petites annonces

Ces figurines sont à vendre !!

Minis for sale !!


N'hésitez pas à me contacter pour avoir plus de renseignements (e-mail dans la colonne de gauche).

Please contact me for details (my e-mail adress is on the left side of the screen)