mercredi 30 décembre 2009

INDO




Voici le premier jet d'un projet auquel je pense depuis quelques temps. Je ne sais pas encore s'il ira très loin à vrai dire, en premier lieu parce que je ne sais pas avec quelle règle le jouer, ni avec quelles figurines.

Je pense à une adaptation figurine de En pointe toujours, règle "carton" de Vae Victis parue en 97 et plusieurs fois amendée, ou à une version de Blitzkrieg, d'Hervé Caille, qui me semble être une règle intéressante, simple à engranger, rapide et dynamique à jouer.

Pour les figurines, j'hésite entre le 20mm et mon échelle de prédilection, le 15.
Dans le premier cas, il n'existe que quelques gammes qui traitent du sujet. Je n'en connais que 2 en métal: Platoon 20 (distribuée par ERM) et Liberation miniatures, deux marques anglaises, ainsi que de nombreuses gammes de 1/72ème plastique, à trafiquer avec scalpel et green stuff.

J'ai fait des démarches auprès des marques anglaises sus-nommées, et j'ai reçu une réponse immédiate et très sympa de Tony Barr d'ERM (East Riding Miniatures). Qu'il en soit remercié! Elle a été suivie d'une petite enveloppe contenant 2 Français et 2 Viêts Minh quelques jours plus tard.
Rien de Liberation.

Ceci a donc tendance à influencer un peu plus mon orientation vers le 15mm parce que je n'ai aucun moyen de comparer les différentes figurines disponibles en 20mm. Mon problème, c'est que cela pénalise autant Tony, qui a été vraiment cool, que Liberation. Et c'est un peu dommage, parce que j'ai plutôt l'intention de jouer à l'échelle du bataillon que de la section.

Bon, de toute façon, il y a de fortes chances pour que le 15 prenne le dessus. D'abord parce que c'est mon échelle favorite, comme je l'ai déjà dit. Ensuite parce que j'aimerais privilégier les tables de "grandes" tailles, et par définition, plus les figurines seront petites, plus la table sera grande.

En 15, pas de gamme appropriée à ma connaissance pour les Français, à part Eureka, mais elle est un peu trop spécifiquement dédiée aux paras et pas trop début de guerre, je crois.
Mais ce n'est pas vraiment un problème, puisqu'il est possible de transformer (cutter et green stuff encore!) des Américains, Anglais, etc de la Deuxième guerre. Il se trouve que j'ai l'équivalent de 2 ou 3 compagnies paras US de Battlefront (format Blitzkrieg) que je ne me décide toujours pas à peindre. Elles vont me fournir quelques cobayes, pour commencer.

Voici donc un premier aperçu de peinture (les photos sont épouvantables, subtil mélange de mes capacités navrantes et du peu de lumière dispo ces jours-ci).
On y trouve les figurines de Tony Barr/Platoon 20 (environ 0,7 euros pièce, p+p à prix coûtant) et des paras US Esci modifiés (plastiques).
Pour info, les Liberation reviennent à peu près à 0,6 euros pièce + 15% de port.




Esci, Platoon 20, Esci, Viêt Platoon 20




Les différences sont habituelles pour qui compare du 20mm métal et plastique.
Les Esci sont plus fines, plus "réalistes" dans les proportions diront certains. On remarque surtout les têtes et les armes beaucoup plus "épaisses" chez les métals, mais en gros je pense qu'elles doivent pouvoir se mélanger à peu près correctement sur une table, surtout s'il y a du nombre.
Pour ma part, c'est la première fois que je trouve les plastiques assez convaincantes pour tenir la route face aux plombs et je ne suis pourtant pas sûr que ce sont les plus belles disponibles.




Esci, Viêt et Français Platoon 20, Esci



J'ai bien sûr apporté quelques modifs: grâce au green stuff, j'ai sorti les bas de pantalon des guêtres et remplacé un casque par un chapeau de brousse malhabilement sculpté (trop large). En jouant encore un peu du cutter, j'ai aussi enlevé tout le matériel superflu des paras US, ainsi que quelques poches, pour coller à l'équipement varié des Français du début de la guerre d'Indo.



Voici une autre photo à côté de Battlefront 15mm (paras US également) auxquelles j'ai fait subir les mêmes transformations (pantalon et équipement). A cette taille, les Garand passent facilement pour des MAS, je crois.
Les 15 sont soclées pour Blitzkrieg, et je crois que ce sera l'option finale, car je n'aime pas le jeu d'escarmouche, malgré le soclage choisi pour les 20mm. En plus, les figurines du début de période sont encore en attente chez Liberation.

S'il n'existe pas de Français spécifiques, on trouve bien des Viêt-Minh à cette échelle. Eureka a une gamme assez développée qu'il est possible de compléter avec des Peter Pig et des QRF.




Paras Battlefront (2°gravure) transformés




Voilà donc un premier contact avec la période. J'espère que je serais assez motivé pour continuer là-dedans. Il va falloir réunir plusieurs paramètres pour cela, et en premier lieu parvenir à convaincre mon principal partenaire de jeu à se transformer en commissaire politique motivé…

En revanche, je débute dans la période contemporaine. Je ne suis donc pas du tout spécialiste des tenues du XXème siècle. Si des éléments vous paraissent à côté de la plaque (équipement, couleurs des uniformes, couvre-chefs ou autres), merci d'avance de me faire signe et de m'aider à corriger cela.
Dans un premier temps, je suis plutôt intéressé par le début de période, disons de 47 à 51, et plutôt par l'infanterie (légion, tabors et coloniaux) plutôt que par les paras. Mon but n'est pas de recréer à l'identique les combattants de cette guerre, mais au moins d'éviter les erreurs les plus grossières.
Merci d'avance pour votre aide!

mardi 17 novembre 2009

Encore quelques vieilleries...


Voici quelques socles de figurines des guerres de la toute fin du XVIIème siècle que je viens de retrouver dans de vieilles boites...


Elles datent tellement que je ne sais plus quels régiments elles sont supposées représenter (si seulement elles ne sont pas purement fantaisistes!). Si quelqu'un a une idée, elle est la bienvenue.


La peinture date de plus de 8 ans, période à laquelle j'ai arrêté de jouer et de peindre (j' ai repris il y a 3 ans). Et les drapeaux sont les premiers que j'ai fabriqué en tissu. Le blanc n'est pas peint. Son pli est très naturel, mais il est tellement "plié" que je me souviens ne jamais avoir eu le courage de le peindre à l'époque, en prévision des difficultés de la tâche. Franchement, je n'ai pas plus envie de m'y coller aujourd'hui. Dommage...


Le jaune à croix rouge représente peut-être, sous toute réserve, une unité britannique, car je m'intéressais à l'époque à la révolte de Monmouth et aux Jacobites irlandais.
Le soclage a été refait il y a peu de temps au format DBx, qui est un standard que j'utilise maintenant fréquemment. Les figurines sont des Essex 15mm. Elles ne sont pas utilisables pour l'instant car je n'ai rien pour aller avec, mais qui sait, le projet Malplaquet va peut-être me ré-orienter vers l'Ancien Régime.

Voilà, je n'ai pas eu à chercher bien loin et j'amende cet article.
Effectivement, le régiment au drapeau jaune est bien l'une des unités que le Roi a envoyé face aux troupes rebelles de Monmouth en 1685.
Il s'agit du 4th Regiment of Foot, qui se nommait alors Trelawney's.

Grande Compagnie de Sir Hugh Calveley (suite)

Voici des images qui datent de quelques semaines.
L'armée a été vendue à un partenaire de jeu (merci Christian!) et la voici donc, socles terminés.



En arrière-plan, une BUA (zone construite en langage des règles DBx) offerte avec la compagnie.

C'est du fait-maison.


jeudi 12 novembre 2009

Malplaquet 2010



Me voilà embarqué (volontaire) dans un des "grands projets" du forum Jeux d'Histoire.


la bataille de Malplaquet à Colomiers, octobre 2009



Il y a quelques semaines, des membres motivés et particulièrement actifs de ce forum dévoilaient 2 tables de reconstitution conséquentes au salon du jeu de Colomiers (http://citeenjeux.blogspot.com/). Il s'agissait d'un projet en 25mm sur la bataille de 1st Manassas, plus connue sous le nom de Bull Run, et de la bataille de Malplaquet, un affrontement entre les troupes de Louis XIV et celles de la coalition menées par le fameux Marlborough.


Ces énervés du pinceau, plus que satisfaits de l'année (!) laborieuse qu'ils viennent de passer à préparer leur week-end, ont décidé de remettre le couvert en 2010. Bull Run se transformera en une bataille de la Guerre de Trente ans qui reste encore à définir, et Malplaquet deviendra... Malplaquet, puisque l'équipe ne se trouvant pas satisfaite de n'avoir alignée "que" 1200 figurines a décidé de doubler la mise.

Emporté par ce bel enthousiasme, j'ai rejoint avec ardeur les rangs des Malplaquistes dont la table avait vraiment de la tronche!

Le plus incroyable, c'est que j'ai même commencé à peindre quelques figurines qui restaient au fond d'un carton, rebuts d'une commande de peinture qui m'avait été passée il y a... euh?!... très longtemps.

Après avoir débarbouillé ces quelques isolés tellement couverts de poussière qu'ils auraient fait pâlir de honte Grand Ma Adams, j'en ai fait un bataillon du régiment de Sparre, une unité de mercenaires allemands enrôlée dans l'armée française en 1690.

Les figurines sont des Dixon 15mm.


Oui, je sais, c'est pas du tout le standard de soclage mis en place par les autres joueurs. J'ai gardé un soclage proche des systèmes DBx, mais l'objectif est de faire des sous-socles qui permettront de déplacer les unités plus facilement lors de la partie et de m'approcher au maximum des soclages des autres participants au projet.



Là, on a l'unité telle qu'elle apparaitra sur la table: un bloc de 8cm x 4 cm


une colonne...


Et pour finir, un plan sur le socle de commandement, drapeau et tambour.



Sparre faisait partie de l'aile gauche du dispositif français, celle qui soutint l'attaque alliée dans le bois de Sars. On s'y trucida gaiement pendant presque toute la matinée et les Français finirent par reculer. Mais leurs adversaires éprouvés ne semblent pas avoir fait beaucoup d'efforts pour poursuivre une lutte qui avait coûté cher et épuisé les ressources des plus résistants.


J'ai ainsi signé pour peindre quelques autres unités de l'armée du Roi Louis. A savoir les rgts O'Brien et O'Donnell (Irlandais), le Royal Marine, La Sarre, Provence et les Greder allemand (un rgt... allemand encore), que viendront compléter le Mestre de camp Cavalerie, le Royal-Cravates, le rgt de cavalerie Orléans et le Granville Dragons. Un bataillon de Provence est même déjà commencé... Du travail et de la couleur en perspective.


Mais la suite ne viendra que dans quelques mois maintenant. J'ai des commandes en cours et il me faudra ensuite choisir les figurines adéquates, probablement de la marque Warrior miniatures.

vendredi 23 octobre 2009

28mm Renegade - 2 régiments de la Guerre de Sécession en couleur (VENDU/SOLD)

un petit rappel de cet article plus ancien avec une image des figurines, socles terminés.



La première unité représentée est le 8th Alabama infantery regiment. J'en ai peint le drapeau. Les socles ne sont pas terminés. En effet, ces figurines sont actuellement en vente sur figbazar (voir dans les liens ci-contre) et un acheteur pourra donc décider de leur taille en fonction de la règle qu'il joue.


En réalité, il s'agit de l'étendard de la compagnie I, dite The Emerald Guard parce que 104 des 109 membres d'origine étaient d'ascendance irlandaise. Les hommes portaient aussi un uniforme vert, au début de la guerre.


Le drapeau a la particularité de représenter d'un côté le National Flag (le premier, "Stars & Bars") et de l'autre la harpe d'or irlandaise. L'instrument est entouré d'un cercle de 26 trèfles d'or. Il y a aussi deux inscriptions: "ERIN GO BRAGH!" et "FAUGH A BALLAGH!" ("Irlande pour toujours" et "Ouvre la route"), le tout sur fond vert, évidemment.
Bon, il faut dire que je n'ai pu en faire que 25 sur mon drapeau, mais en revanche, les 2 inscriptions sont parfaitement lisibles…


Pour la petite histoire, le 8th Alabama est la première unité de son état à rejoindre l'armée confédérée. Envoyé en Virginie, il commence la guerre sous le général Pryor (premier combat à Williamsburg, puis Seven Pines), puis passe dans la célèbre brigade du général Wilcox, entièrement composée d'hommes de l'Alabama.
Il se distingue à plusieurs reprises lors de la bataille des Sept Jours, alors qu'il n'a déjà plus que la moitié de ses hommes valides. Le cinquième jour (30 juin 1862), le 8Th Al participe à la charge furieuse de la division Longstreet à Frasier's Farm. Face à lui se trouvent ses cousins de la fameuse Irish Brigade de Meagher. Le lendemain, des 180 hommes présents au début de la bataille, seuls 90 répondent à l'appel…


Le 8th Al prendra ainsi part à tous les grands engagements de l'armée de Virginie du Nord du général Lee jusqu'à la reddition d'Appomatox. Ce jour-là, les rescapés auraient mis leur étendard en pièces et se seraient partagés les lambeaux avant de quitter le service.


Le deuxième régiment est une unité de l'Union. Je dois encore terminer la peinture du drapeau. Là encore, je laisse le soin à un acheteur de décider de l'identification.





jeudi 15 octobre 2009

Grande Compagnie de Sir Hugh Calveley


Routiers, XIV° siècle (aquarelle)


Voici quelques plaquettes de routiers anglais en route pour l'Espagne, vestiges d'une armée Guerre de Cent Ans qui ne se montera sans doute jamais...

Les figurines sont des Essex, sauf les 2 eléments de lanciers qui sont des Touller (peut-être un peu anachroniques, mais bon...)
Comme d'habitude, mes minables photos ne leur rendent pas justice...

Ces éléments sont actuellement en cours de re-soclage.



Deux socles de chevaliers...


...menés par le patron, Sir Hugh, que l'on reconnaît à son blason: 3 espèces de veaux sur un fond blanc sale avec un gros trait rouge au milieu (oui, ben je suis pas un spécialiste du parler "héraldique", figurez-vous).


Les seuls plaques de l'armée dont le sol est terminé: 2 hommes d'armes et des sergents à cheval.


Des lanciers.



Et les traditionnels archers anglais et gallois, les fameux et redoutables Longbows.

lundi 15 juin 2009

Les Séleucides contre Rome - comparaison des figurines Xyston et Feudal Castings

Suite à une discussion sur le forum de l'Art de la Guerre (le lien est plus bas, dans le répertoire des "sites intéressants" sur cette même page), j'ai placé ici quelques photos et commentaires sur les Séleucides qui affrontent les Romains, au début du II°siècle avant JC. Bon, ce n'est pas une leçon d'histoire mais bien plutôt un ressenti personnel. Merci d'avance de laisser vos commentaires si vous décelez de grosses bourdes, ou si vous êtes d'accord aussi, d'ailleurs.

Dans cette discussion, les Séleucides sont présentés comme une armée "classique" que l'on peut constituer de figurines "polyvalentes". Pour ma part, si je suis d'accord avec cela à l'époque des Diadoques (les généraux successeurs d'Alexandre), je ne suis pas sûr que ce soit encore le cas au moment où Antiochos III est aux prises avec les Romains. Plus d'un siècle a passé depuis la fondation du royaume par Séleucos (305).

Avec le temps et les nouveaux adversaires, les troupes doivent évoluer: il n'est pas sûr que la mode "à la grecque" soit toujours aussi présente alors je crois qu'il est pas mal de priviliégier les piquiers orientaux (pantodapoi) pour la masse de la phalange, même s'il y a encore sans doute des Macédoniens et Grecs, mercenaires et descendants des troupes de Séleucos.
Surtout, les cavaliers aux prises avec les Parthes vont se "blinder" de plus en plus et je les crois sensiblement différents de leurs prédécesseurs hellénistiques au moment où ils devront affronter les Romains.

Pour les troupes plus "légères", il est aussi à noter une évolution de taille: les thureophoroi ont sans doute laissé la place aux thorakitai, peltastes plus lourdement équipés qui portent la cotte de maille introduite par les Celtes (Galates).

Une partie de l'infanterie lourde séleucide est aussi probablement "transformée" au contact des Romains pour devenir ce que les fournisseurs de figurines appellent "imitation de légionnaires" (portant aussi la cotte de maille).

Pour ma part, je crois donc que l'armée séleucide de 200 avant JC n'a physiquement plus grand chose à voir avec celle directement issue des rangs d'Alexandre.

Voici qqs images pour illustrer mon propos:

Les deux marques ne se mixent pas toujours très bien. Si cela n'est pas trop choquant pour les cavaliers (à gauche des cavaliers thraces hellénistiques Xyston, à droite des cataphractes Feudal Castings), c'est impossible avec les pantodapoi des photos suivantes:


En réalité, le mélange des cavaliers est plus délicat qu'il ne semble sur cette image car il existe un abîme entre les gravures des chevaux. Ceux de Feudal Castings sont de vrais petits patés à côté des Xyston.


Sur l'infanterie, les différences sont bien plus flagrantes encore. La deuxième photo est loupée, mais elle permet de bien voir la différence des corpulences entre les 2 Xyston non peintes et les gringalets de Feudal Castings.



Des exemples de cataphractes de chez Feudal castings:



J'aime beaucoup ces cavaliers et il n'y a pas d'équivalent chez Xyston.




En terme de comparaison, je dirais donc:

D'un côté Xyston:
- une gravure remarquable quoique très grande (plus grande que leurs Grecs)
- gamme très très complète pour IV° et III° siècle
- grande variété de poses sur les photos du site et beaucoup moins dans les sachets (ils ne font même pas l'effort de mettre des généraux différents dans les sachets de cmdt)
- super cher
- il faut parfois s'armer de courage et d'un bon scalpel pour nettoyer les figs et creuser les mains (mais les armes se fixent très bien, du coup)
- ne fait pas la cavalerie lourde idéale ni l'infanterie en cotte de maille

de l'autre Feudal castings:
- pas cher du tout
- gamme très complète
- gravure petite et vraiment pas mal bien que "datée" selon moi
- les piques se fixent plus difficilement
- les moules sont parfois défaillants (une mauvaise expérience avec une commande où les piquiers avaient des bras très abimés, parfois les têtes sont posées sur des cous fragiles)

On trouve aussi pas mal de troupes hellénistiques de très bonne facture chez Gladiator, marque aujourd'hui distribuée par Black Hat Miniatures et chez Chariot Miniatures, vendue par Magister Militum.
Pour les thorakitai, j'utilise également les références Corvus Belli des vétérans d'Hannibal équipés à la romaine:



Mes armées de l'époque hellénistique sont constituées de marques différentes et j'agence les unités entre elles en fonction des envies et des scénarios joués. Elles ont généralement été gonflées par vague successives, à la faveur d'achat de lots d'occasion, etc, alors la cohérence n'est pas toujours là... Avec une règle comme l'Art de la Guerre, où l'on manie plusieurs corps distincts, il est possible de les constituer de manière harmonieuse en utilisant plusieurs marques de figurines sans que celà soit trop choquant.

Pour la confrontation Xyston/Feudal Castings, je dirais que la première marque présente un éventail plus large de troupes sur une époque plus réduite. A mon sens, elle est idéale pour réaliser les affrontements de la Grèce classique et d'Alexandre. A partir du milieu du II° siècle avant JC, Feudal Castings ou Gladiator permettent une meilleure historicité.

Il y a certainement d'autres marques chez qui prospecter. Je n'ai pas parlé de Essex ni de Old Glory. Pour la première, je ne recommande pas particulièrement leur gamme hellénistique (à quelques références près), pour la seconde, je ne la connais pas.


lundi 8 juin 2009

Ost féodal pour l'Art de la Guerre

La plupart des figurines de cette armée sont des Alain Touller, avec quelques Essex et Old Glory.

Elles devaient se rendre à Lyon pour participer au tournoi Art de la Guerre du week-end prochain (10-14 juin), mais finalement ça ne peut pas se faire. Plus de places, j'ai trop tardé à m'inscrire. Ce sera donc pour la prochaine fois.


Les chevaliers sur leurs destriers, et leur version démontée (XI°-début XII°siècle)


D'autres chevaliers mercenaires et un carroccio (peut-être celui de la cité toscane de Calenzano), éléments qui permettent de former une armée de communaux italiens.
On dénombre aussi 4 unités de lanciers, des levées paysannes et des arbalétriers, le tout regroupé autour des bagages de l'armée.


L'infanterie moyenne et les tirailleurs (Au troisième rang, des chevaliers à pied et levées qui étaient déjà sur les photos précédentes)


Pour finir, quelques détails des boucliers. Ci-dessus, 2 unités de Old Glory; en dessus, chevaliers A. Touller. Les boucliers Touller sont beaucoup plus larges que les OG, ce qui facilite vraiment le travail pour les décorer.

Il n'empêche que je viens de me rendre compte que j'ai oublié d'en finir un (le bleu à droite sur l'image qui suit). Certaines de ces figurines sont peintes depuis longtemps. En fait, j'ai repris cette vieille armée pour la mettre aux normes AdG, mais je n'ai pas vraiment pris la peine de passer correctement les anciennes plaquettes en revue...




Petites annonces

Ces figurines sont à vendre !!

Minis for sale !!


N'hésitez pas à me contacter pour avoir plus de renseignements (e-mail dans la colonne de gauche).

Please contact me for details (my e-mail adress is on the left side of the screen)